Non classé

Entreprises créatives : comment rebondir en période difficile ?

Je reviens avec cet article un peu spécial. Ce n’est pas pour évoquer directement l’actualité, mais surtout parce que les réactions sur mes réseaux me poussent à réagir. Alors que le réflexe de chacun devrait être de chercher des solutions,  je remarque l’inquiétude. Mais ce n’est pas productif. Certes, cette situation est inédite et embêtante. Mais, pour autant, si annuler les manifestations comme les ateliers ou les salons peut préserver nos proches, je suis plutôt rassurée.

entreprises-créatives-rbondir-période-difficile

Je vous signale que dans quelques jours, nous  serons peut-être tous confinés. Oui, ça fera un trou dans la trésorerie, maintenant il faut  essayer de trouver des solutions. Peut-être que  jusqu’à présent votre activité est un long chemin sans nuages et que vous enchaînez tous vos ateliers sans arrêt. Moi, j’ai connu des annulations pour cause de santé, et aussi des annulations parce qu’il n’y avait pas assez de participants. J’ai aussi eu des périodes creuses. Des coups durs, il y en a et il y en aura d’autres dans votre vie d‘auto-entrepreneur.

Faites le point sur ce qui est perdu ou non

Qu’avez-vous perdu ? Pour instant, j’ai deux ateliers qui seront dans doute repoussés. L’un par une boutique, l’autre parce que la mairie ne prête plus ses salles. Cela me parait normal vu la situation. Je trouve même cela rassurant. Dans l’immédiat, je vais avoir un creux  d’activité pour mes ateliers sur le mois d’avril , peut-être plus tard aussi… Avez-vous la possibilité de repousser les événements auxquels vous participez ? Ou sont-ils totalement annulés ? Quelles sont les solutions possibles ? En cas d‘annulation d’atelier, vous pouvez éventuellement proposer le kit avec une fiche technique détaillée aux participants. Chacun pourra alors faire le projet chez lui. Peut-être n’avez-vous pas perdu tant que ça. Évaluez la situation avec calme et faites un plan d’action.

Trouvez des alternatives : digitaliser votre savoir

La première fois que j’ai rencontré une période creuse, j’ai créé un atelier en ligne. Et j’ai toujours bien rempli ces ateliers. Certes, il faut mettre le nez dans le Web et  pas seulement dans la création. Tout d’abord, essayez de déterminer quel projet sera faisable pour vous et pourrez plaire à votre cible. Puis, faites un pas à pas, intégrant des vidéos et/ou des PDF. Pas besoin d’être un pro. Le premier atelier en ligne que j’ai fait, avait un rendu vidéo assez catastrophique. Pourtant il a marché. Aujourd’hui, je filme avec mon téléphone et un support. Je fais la mise en page des fiches techniques via canva. Pensez bien que sur ce type de projets, l’ensemble doit être très détaillé pour être réalisé par une personne seule. Il faudra ensuite trouver une solution d’hébergement pour votre cours en ligne, le tarifer, et  le promouvoir. 

Soyez présent sur les réseaux sociaux

Ce n’est parce que vos prestations sont annulées, que vous devez disparaître. Au contraire, soyez actif sur vos réseaux. Partagez de la créativité et une attitude positive. La vie continue et votre avenir créatif aussi, même si le présent semble vous peser. Les réseaux sont sociaux, même si notre vie sociale ralentit, gardez le lien avec votre communauté.  Elle va en avoir encore plus besoin. Être invisible sur les réseaux en toute période , c’est de toute façon, une mauvaise stratégie. Les gens vont avoir besoin de se distraire d’autant plus de leurs soucis.

Vendez vos créations/produits en ligne

Si vous deviez vendre des produits ou créations lors de salons, vendez-les en ligne. Si vous avez déjà une boutique virtuelle, alors incitez les gens à la visiter. Vous aviez prévu des nouveautés, sortez-les à la date du salon. Vous ferez des heureux. Offrez les frais de port, ou une promotion incitative. Si vous n’avez pas de boutiques pour vendre vos créations, c’est le moment d’y penser. Il y a plusieurs solutions pour cela. Vous pouvez ouvrir une boutique Etsy, ou proposez vos créations directement sur WordPress grâce à un design adapté Woocommerce. Au pire, vous pouvez proposez des ventes privés sur un groupe Facebook. Dans tous les cas, communiquez sur ces ventes le plus possible.

Pensez à vous diversifier

J’aurais pu continuer à faire des ateliers en ligne qui se suivent. J’aurais pu ne vivre que du scrap. J’avais trouvé la formule d’ateliers qui plait. Mais elle m’obligeais à créer en continu sans cesse de nouveau projets. J’étais créativement à plat. Je savais que ce moment arriverait, c’est pour cela que j’ai décidé de me diversifier avec Crée&Com. Personne ne m’a aidé. Pôle Emploi ne m’a jamais aidé en rien. Mais peut-être que vous avez des droits à la formation important à faire valoir ? J’ai pris la décision de me former au Community management et à la rédaction Web pour faire autre chose. Je ne voulais pas passer ma vie à créer jusqu’au dégoût. Et je voulais aussi prévoir les creux inévitables dans l’entrepreneuriat créatif. Vous avez sans doute d’autres ressources en vous , d’autres compétences. 

Posez-vous les bonnes questions

Il y a quelques années, j’ai failli arrêter totalement les ateliers. En effet, je n’en quasiment aucun de prévu. Oui, j’étais prof à domicile à côté, mais je gagnais vraiment peu. Pour tout vous dire, rien que rédigeant sur des plateformes de rédaction, je gagne autant. A l’époque, j’ai repris en main ma communication sur les réseaux sociaux et c’est à ce moment-là que les bonnes personnes sont venues à moi. Tout a été relancé. Ce n’est pas dans l’inaction que l’on trouve des solutions. J’ai décidé de poursuivre en étant assidue sur ma communication. Je me suis dis que je devais foncer et agir. J’ai pris des coups. C‘est ça la vie d’entrepreneur. Il y a des hauts et des bas. La seule question à vous posez c’est : suis-je assez forte pour supporter les bas ? 

 

 

 

 

 

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *