rédaction web

Rédiger ses contenus pour le Web | Conseils

Rédiger ses contenus pour le Web est un vrai métier. D’une part, il y a la rédaction Web, qui a des spécificités auxquelles on peut associer le SEO. D’autre part, il y a la rédaction de publications pour les réseaux sociaux ou Pinterest. Ces modalités d’écriture sont différentes et ne demandent pas les mêmes compétences. Pourtant, ce sont les mots qui sont au centre d’une bonne stratégie de contenu. Il faut donc être capable de connaître les spécificités de chaque contenu rédactionnel afin de ne pas commettre d’erreurs. Celles-ci peuvent mettre à mal votre visibilité. Voici dans cet article quelques conseils pour adapter votre manière d’écrire aux exigences d’internet.

Rédiger-ses-contenus-pour-le-Web

Définir une ligne éditoriale

Afin de vous adresser aux bonnes personnes, celles que vous ciblez avec votre entreprise, vous devez définir une ligne réactionnelle pour chaque canal de communication. Celle-ci doit comporter différents éléments :

  • la manière dont vous vous parlez à votre audience : vouvoiement, tutoiement par exemple ;
  • votre thématique et les sujets qui vous abordez. On ne part pas à droite et à gauche, que ce soit sur son blog ou sur un réseau social ;
  • le ton approprié : humoristique, corporate, amical etc.

Cela doit vous orienter et asseoir votre positionnement. Sur les réseaux sociaux, notamment, ceux où l’image domine comme Instagram, le visuel est important, mais les textes également. Ainsi, doit-il y avoir une cohérence dans votre expression, vos sujets et vos illustrations. Sans ligne éditoriale, tout visiteur qui arrive pour la première fois sur votre site ou votre profil va être perdu. Il faut toujours se tourner vers l’utilisateur et faciliter sa compréhension. Si ce n’est le cas, vous risquez de rater de nombreuses occasions de vous faire connaître.

Rédiger ses contenus pour le Web : la rédaction sur votre site internet.

La rédaction Web sans optimisation

La rédaction Web peut prendre plusieurs visages. Certaines sites peuvent contenir des textes non optimisés ou bien des textes SEO. Dans le premier cas, les contenus sont écrits de manière à être adaptés et lisibles sur un site Web. C’est la fluidité et la clarté qui prime. Vous devez aller à l’essentiel. Les titres doivent être parlants, les informations accessibles rapidement et les phrases brèves. On doit pouvoir suivre l’enchaînement des idées sans effort. Mais ces textes ne sont pas faits pour conquérir Google.

La rédaction Web SEO

Dans le cas de la rédaction Web SEO, le travail pour le référencement naturel est plus complexe. Les textes sont rédigés pour pouvoir se positionner dans les résultats des moteurs de recherche sur une requête-clé précise. Ils doivent répondre à de nombreux critères afin d’atteindre la meilleure place possible. Il est déjà essentiel de bien choisir son mot-clé principal, puis d’enrichir le texte avec un champ sémantique approprié. N’optez pas pour des requêtes hyper populaires, favorisez plutôt celles qui sont à faible volume de recherche. Elles doivent également plus précises.

La structure du texte doit être cohérente. Les titres respectent une hiérarchie en fonction du balisage adapté. La requête doit être répétée à des endroits stratégiques du texte. Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire un cours de rédaction Web. C’est d’ailleurs tellement complexe qu’il me faudrait bien plus d’un article pour cela et qu’il y a de personnes beaucoup plus qualifiées que moi pour le faire. Seulement, pour avoir des chances d’être mis en avant par Google, on ne peut pas écrire de n’importe quelle façon. Proposez des articles de blog qui apportent de la valeur. Vos textes doivent être assez longs pour satisfaire vos lecteurs, mais parfaitement structurés.

Le référencement naturel

De plus, ce n’est parce qu’une page est bien optimisée qu’elle va être numéro 1 sur Google. Les rédacteurs Web qui font ce genre de promesses peuvent rarement les tenir. En effet, il existe de nombreux critères qui jouent sur le référencement naturel. Vous n’êtes sûrement pas l’unique site dans votre domaine. D’autres sont plus anciens et performants, avec de très nombreux articles SEO friendly et seront difficiles à concurrencer. Les liens entrants vers ces sites ou le vôtre sont aussi des facteurs à prendre en compte. Bref, votre objectif est de tout mettre en œuvre pour que vos contenus soient pertinents par rapport à vos lecteurs et votre requête. Cela prend du temps. Rédiger ses contenus sur le Web est une stratégie qui se construit au fil des mois, avec régularité.

À lire aussi : ajoutez un blog professionnel à votre site peut vous permettre de mieux vous positionner dans les résultats de recherche.

Soignez les textes spécifiques à Pinterest

Et oui, sur Pinterest, pour être référencé, il faut rédiger ses contenus ! Il n’y a pas que l’épingle qui est importante, mais aussi tous les espaces où le rédactionnel a sa place. N’oubliez pas que Pinterest est un moteur de recherche et que son algorithme s’il regarde les visuels, observe surtout les termes utilisés pour catégoriser les épingles et tableaux. Les mots-clés sont donc essentiels :

  • dans votre nom d’utilisateur ;
  • à l’intérieur de votre biographie ;
  • sur vos visuels ;
  • dans les descriptions des tableaux et leur nom ;
  • dans les textes qui accompagnent les épingles.

D’ailleurs, je vous invite à lire cece si vous souhaitez savoir comment fonctionne Pinterest.

Pour que vous soyez visible par les utilisateurs qui cherchent des informations dans votre domaine d’activité, il est important de mener ce travail rédactionnel. Les images seules n’apportent rien au niveau du référencement. Or, grâce à Pinterest, il est aisé de toucher des nombreux utilisateurs pour les rediriger vers votre site et obtenir du trafic. C’est ce que je fais sur mon propre compte et pour ceux de mes clientes. C’est également ce que je conseille lors de mes séances Pinterest Booster. Même sur les réseaux de l’image, le texte compte.

Écrire pour les réseaux sociaux

Chaque réseau social a ses spécificités rédactionnels

Contrairement à une croyance répandue, il faut écrire sur les réseaux sociaux et le faire convenablement. Votre ligne éditoriale vous permettra de vous guider. La longueur des textes est variable. Sur Twitter, la brièveté est de rigueur, mais sur LinkedIn, le contenu textuel prime tout en montrant une expertise. Ce n’est pas la même chose sur Instagram, vous pouvez choisir de faire des textes brefs ou longs. Dans ce cas, on s’approche du micro-blogging. Les émojis peuvent également prendre part à votre stratégie de contenu. Pour autant, ils ne doivent jamais remplacer le texte, mais venir comme un signal visuel qui appuie votre propos ou transmet une émotion.

Vos biographies sont à optimiser

Je vous ai déjà expliqué comment optimiser votre biographie Instagram. Sur chaque profil, l’espace disponible pour rédiger vos bios est à valoriser à bon escient. Le nombre de caractères limité pousse à être concis, mais ne doit pas être synonyme d’inefficacité. Il faut être pertinent, percutant. Là aussi, on doit comprendre tout de suite ce que vous faites.

Créer un résumé avec des mots qui évoquent votre activité. Je vois souvent des comptes qui n’ont presque rien dans cette partie. Parfois, ce sont des professionnels et il très difficile de s’en rendre compte au premier regard. Et justement, c’est ce regard qu’il faut accrocher d’une façon ou d’une autre. En quelques secondes, on s’intéressera ou non à votre biographie, et on décidera de vous suivre ou pas. Si une personne qui voit votre profil correspond à votre cible, il faut absolument qu’elle s’abonne. Cela dépend de vous et de votre contenu.

Les hashags, des mots-clés essentiels.

Les hashtags ont aussi un rôle à jouer sur les réseaux sociaux. Ce sont des mots-clés qui catégorisent les contenus. Alors, sur Instagram ils sont vitaux pour devenir visibles. Trouver ceux qui sont pertinents pour vous et placez-en 8 à 12 tout au plus dans chaque publication. Variez-les pour toucher de nouveaux comptes. Si l’on peut en mettre jusqu’à 30, il semblerait que ce soit désormais trop pour l’algorithme. Préférez la qualité à la quantité. Pas de mots-dièses trop larges, ils doivent renvoyer à vos contenus précisément. Vérifier ce qui se cache derrière ceux-ci avant vous en servir.

Rédiger ses contenus pour le Web nécessite d’adapter son écriture au type de réseau sur lequel vous publiez. Ainsi, un article de blog optimisé pour le SEO, doit appliquer les règles de la rédaction Web. Mais un post sur LinkedIn devra inclure une phrase copywritée pour retenir l’attention. Quant à une publication Instagram, elle devra aussi comporter un texte adapté, plus ou moins long et des hashtags. C’est donc à vous de choisir une ligne éditoriale performante ou de déléguer l’écriture à un professionnel.

4 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *